Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/09/2014

Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes

Voici une lettre de Mgr Stenger adressée à la Fraternité sacerdotale internationale pour le respect de l'animal. Mgr Stenger, au délà de ses fonctions épiscopales, n'a pas cessé d'œuvrer en faveur de la paix, de la nature et des animaux.

11 mai 2007

Mgr Marc Stenger

Evêque de Troyes
Président de Pax Christi (France)
et de son antenne "Environnement et modes de vie".

A mes amis de la Fraternité Sacerdotale Internationale pour le Respect de l’Animal

Quand des chrétiens, des prêtres, des diacres, se donnent comme objectif très clair de respecter le projet créateur de Dieu et de contribuer par leur choix de vie à le déployer dans toute sa splendeur, on ne peut que se réjouir, car alors le monde est un peut moins le champ clos de nos trahisons et retrouve le sens et la beauté de son commencement.

Le livre de la Genèse nous offre quelques idées force qui éclairent notre relation à ceux qui sont et à ce qui est autour de nous :

  • L’homme a une grande raison d’être dans le monde. Ses potentialités constructives lui ont été données pour qu’il les mette au service de l’avenir de toute la création.
  • Sa place ne peut pas être celle du prédateur, mais celle du serviteur et de l’ami, car il y a une profonde solidarité entre l’homme et le reste de la nature, entre les êtres animés et les êtres inanimés et Dieu a vu que l’ensemble de ce projet était très bon. C’est ensemble qu’ils forment cette symphonie de vie et d’énergie qui rend gloire à Dieu. En dehors de cette solidarité de tout le créé, l’homme n’est que du vide.

Je me sens profondément en phase avec les perspectives de la Fraternité Sacerdotale Internationale pour le Respect de l’Animal. Dans la merveille d’harmonie et d’équilibre, qui est l’œuvre du Créateur, l’animal est dans une proximité particulière avec Dieu et avec l’homme. Le toucher dans son intégrité, c’est altérer la beauté de l’œuvre de Dieu.

Le faire souffrir procède de la même perversion que de faire souffrir l’homme.

Nous ne pouvons pas rester indifférents quand on instrumentalise les animaux, quand on les méprise, quand on les torture, quand on les tue. C’est blesser Dieu dans l’expression de Son Amour.

Ayant plutôt à cœur de le bénir en aimant, en fêtant dans la création ce qui est particulièrement signe de cet amour.

 

Le 11 mai 2007
+ Marc Stenger
Evêque de Troyes
Président de l'Antenne
"Environnement et Modes de Vie"
Pax Christi
(France

 ---

L'EGLISE ET L'ANIMAL

http://lechristianismeetlesanimaux.blogs.lalibre.be/archi...

---

LA GRANDE LACUNE DE L'ETHIQUE

http://lechristianismeetlesanimaux.blogs.lalibre.be/archi...

---

LES ANIMAUX N'ONT-ILS PAS D'AME? VRAIMENT...?

http://lechristianismeetlesanimaux.blogs.lalibre.be/archi...

---

Les commentaires sont fermés.