Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/08/2013

FÊTE DE SAINT ROCH, BÉNÉDICTION DES ANIMAUX

Association catholique pour le respect de la création animale NOTRE-DAME DE TOUTE PITIE, c/o Mme Elisabeth Depré, Résidence "Les Jardins de la Côte Fleurie", route de Dives, 14640 Villers sur Mer, France  Tél.: 00 33 (0)2 31888105 - Courriel: depre.elisabeth@wanadoo.fr - Site Internet: www.nd-toute-pitie.fr .

 

FÊTE DE SAINT ROCH, BÉNÉDICTION DES ANIMAUX 

Le samedi 24 août, à 11 heures, à Angoulême, en la chapelle Saint-Roch, une célébration de louange de la création et d' hommage à Saint-Roch, avec bénédiction des animaux sera organisé par l'association catholique pour le respect de la création animale NOTRE-DAME DE TOUTE PITIÈ (NDTP) www.nd-toute-pitie.fr 

RENSEIGNEMENTS: Anne Desnoyer, Tél 00 33 (0)5 45 38 03

_________________

LES SAINTS ET LES ANIMAUX

Dans son "Introduction à la vie dévote", Saint Francois de Salles écrit ce qui suit sur Saint Anselme (1033-1107), l'illustre archevêque de Canterbery qui a développé en théologie la preuve ontologique de l'existence de Dieu:

« Un jour que le saint prélat était en voyage, un levraut, pressé par les chiens, accourut sous son cheval comme pour y trouver un refuge contre la mort qui le menacait; et les chiens chabaudant tout autour, n'osaient entreprendre de violer l'immunité à laquelle leur proie avait eu recours; spectacle certes extraordinaire, qui faisat rire la troupe des chasseurs, tandis que le grand Anselme pleurant et gémissant: "Ah! vous riez, disait-il, mais la pauvre bête ne rit pas; les ennemis de l'âme, poursuivie et malmenée par divers détours en toutes sortes de péchés, l'attendent au détroit de la mort, pour la ravir et la dévorer, et elle, toute effrayée, cherche partout secours et refuge; que si elle n'en trouve point, ses ennemis se moquent d'elle." »

___________________

ALBERT SCHWEITZER 

« L'homme qui pense éprouve le besoin de témoigner le même respect de la vie à toute volonté de vivre autre que la sienne. Il respecte cette autre vie dans la sienne. Il considère comme bon: de conserver la vie et d"élever à sa plus haute valeur toute vie susceptible de développement. Il considère comme mauvais: de détruire la vie, de nuire à la vie, d'empêcher de croître une vie susceptible de se développer. Tel est le principe absolu, fondemental de l'éthique, ainsi que le postulat fondamental de la pensée.

La grande lacune de l'éthique jusqu'à présent est qu'elle croyait n'avoir affaire qu'à la relation de l'homme à l'égard des humains. Mais en réalité il s"agit de son attitude à l'égard de l'univers et de toute créature qui est à sa portée. L'homme n'est moral que lorsque la vie en soi, celle de la plante et de l'animal aussi bien que celle des humains lui est sacrée; et qu'il s"efforce d'aider dans la mesure du possible toute vie se trouvant en detresse.

Seule l"éthique universelle du sentiment de la responsabilité élargie, étendue à tout ce qui vit, peut se fonder solidement sur la pensée. L'éthique du comportement de l'homme envers l'homme n'est qu'un fragment d'éthique.»

(Albert Schweitzer, "Ma vie et ma pensée")

 

"Albert Schweitzer et l'éthique envers les animaux" http://lechristianismeetlesanimaux.blogs.lalibre.be/archi...

Les commentaires sont fermés.